Star Wars - Age of Rebellion

Saison 3, Acte 1, Épisode 1

Premier contact sur Beress

Le groupe se repose et reçoit des soins. Bail et le paigun Zarman Hu réparent une partie de la coque du LEQARNA avec des pièces données par TerriFouched, se lient d’amitié en travaillant.

Quelques heures plus tard, le groupe est convoqué pour un briefing.

TerriFouched s’adresse à eux: « Gufu, Merrit, Osaki, Wheatley. Nous arriverons dans une heure à Beress. Il s’agit d’une planète continuellement ravagée par des ouragans et nous allons prendre un moment pour trouver l’emplacement des habitants avant de nous approcher.

Dès notre sortie d’hyperespace, l’opérateur Beedo va déclencher le 110-SIG et brouiller les communications. Si quelque force hostile que ce soit est en présence et à notre portée, ceci fera de nous des cibles; j’évaluerai rapidement la nécessité de fuir ou non le système et je vous donnerai vos ordres en conséquence. Mais selon les informations que nous avons, nous ne devrions trouver à Beress que du vent, du roc et des réfugiés.

Dès que Wagaith aura trouvé un emplacement où nous poser, nous allons nous diriger vers la planète. Lorsque nous y serons, votre équipe se chargera d’établir les liens avec les réfugiés de la planète. Vos objectifs seront les suivants, dans cet ordre:
Évaluer leur nombre et leur état.
Déterminer si ils représenteront une menace à nos opérations et si oui, de quelle nature. Si le risque est présent, je compte sur vous pour tenter d’en arriver à une entente à l’amiable qui nous permettra d’opérer sur la planète avec leur consentement.
Déterminer de quelle façon ils s’approvisionnent en vivres et en énergie.
Déterminer si il est possible de rallier une part d’entre eux à notre cause.

Pour ce qui est de nos opérations sur la planète, de notre côté, elle seront les suivantes:
Beedo et Vesser tenteront d’établir un centre de communications qui pourra fonctionner indépendamment du Révérent. À court terme nous aimerions pouvoir communiquer avec Vetremiad Corps et Centurion à partir de la planète même.
Dès que possible, l’approvisionneur Di utilisera les moyens de communication à notre disposition et vos potentiels contacts avec les réfugiés pour permettre notre approvisionnement à court et moyen terme.

Votre contribution est donc vitale pour que nous réussissions l’établissement de notre cellule sur la planète. Vous travaillerez de façon autonome, mais Techik et Brezi resteront prêts à intervenir si vous vous retrouvez en situation délicate et Vodani pourra vous offrir un support aérien au besoin.

Des questions? »

Bail: « Comment vas-tu approvisionner la base? »

TerriFouched: « Nous allons d’abord nous installer et ensuite nous préparerons l’assaut de convois impériaux. »

Il poursuit avec l’explication du plan: « À notre arrivée, lorsque nous aurons confirmé que nous nous sommes pas surveillés en orbite, je contacterai Centurion pour lui demander de rester aux aguets pour toute information concernant un Ordre 76 dans le secteur. Si vous avez d’autres informations, suite à votre dernière mission, que vous aimeriez qu’elle vérifie pour nous, tenez-moi informé »

Le groupe prépare son équipement. Une heure plus tard, le Révérent sort d’hyperespace à Beress, une planète violemment balayée par des ouragans.

Bail et Kayle remarquent qu’un petit droïde, qui apparemment se tenait dans l’espace près de leur vecteur de sortie, vient se fixer au Révérent! Bail court et va dans la salle de contrôle: « Enseigne!!! Vous avez vu ce qui s’est fixé au vaisseau? »

TerriFouched: « Gardez ce droïde hors de notre système! Professeur Wheatley, votre aide est requise à la salle de contrôle du Révérent. Une sonde s’est attachée au croiseur! Naj’, vous et vos hommes, enfilez vos combinaisons et sortez aider à trouver cette foutue sonde! »

Le groupe enfile les spacesuits, Holdball les accompagne sous les ordres de Naj’. Wheatley se dirige vers la salle de contrôle. Bail amène son toolbox et son générateur.

Wheatley s’installe aux terminaux de la salle de contrôle du Révérent avec Beedo. Il tente d’activer un logiciel de sécurité pour protéger les systèmes contre le droïde. Il n’y parvient pas mais identifie le lieu exact où se trouve le droïde sur la coque. Wagaith met sa spacesuit et part à la course pour aller le dire au groupe. La sonde entre dans le système informatique du vaisseau et sort Beedo et Wheatley de celui-ci, leur coupe l’accès!! Le Système de Contremesures Électroniques (SEC) fonctionne encore, pour l’instant, lui interdisant de transmettre. Wagaith arrive à la porte et informe le groupe d’où est la sonde! Beedo tente de retrouver l’accès aux systèmes, échoue! Bail dit à Wagaith qu’ils vont tirer avec leur tourelle à ions du LEQARNA sur la sonde! Bail s’élance dans l’espace et se rend à la sonde, voit comment elle est fixée. Kayle se rend là aussi puis tire sur la sonde! Naj’ se rend aussi, tire, la rate, mais la force à se déplacer; il s’agit d’un droïde insectoïde qui s’est agrippé à la coque et peut se déplacer. Holball arrive et la détruit avec son pistol; la sonde se détache du vaisseau!

Bail s’élance pour la ramasser et Kayle s’en charge, l’attrape avant qu’elle disparaisse dans l’espace!

Ils retournent dans le transport avec la carcasse.

Bail enlève sa spacesuit et arrache le bloc d’alimentation de la sonde. Kayle retourne à la salle des contrôles du LEQARNA.

Naj’ va voir TerriFouched. L’Enseigne lui propose d’utiliser la sonde pour envoyer un message continu à l’Empire comme de quoi elle ne détecte rien d’anormal dans le système. Wheatley va rejoindre le groupe avec Naj’. Ils discutent et s’inquiètent parce que la sonde ne peut pas voyager en hyperespace, le prof s’inquiète que Centurion n’aie pas vu venir un vaisseau impérial qui serait venu la porter.

Bail ramasse les bras cassés de la sonde. Il commence le travail de réparation de celle-ci avec Wheatley. Naj’ demande à Holball et à Kayle de tenir la sonde en joue. Pendant ce temps les terminaux du Révérent sont remis en fonction par l’équipe de TerriFouched, ils y regagnent accès. Bail ne réussit pas à réparer la sonde, mais en comprend la mécanique. 3 heures passent.

Naj’ va rencontrer TerriFouched, il veut être présent lors de l’appel que celui-ci veut loger à Centurion, ce qu’il accepte. TerriFouched souhaite la contacter pendant que la sonde ne fonctionne pas. TerriFouched demande à Naj’ de vérifier depuis combien de temps la sonde est là, question de savoir si Centurion a manqué le vaisseau qui a laissé la sonde là. Bail et Wheatley analysent le tout et déterminent que la sonde y était depuis une semaine et demie. Wheatley se rappelle que ce genre de sondes viennent de petits croiseurs éclaireurs typiquement.

TerriFouched ordonne d’éteindre la SEC puis d’effectuer un balayage des environs avec les senseurs, ceux-ci ne détectent pas d’autre objet ou vaisseau. Il invite ensuite Naj’ à se joindre à lui et communique avec Centurion.

Centurion: « Centurion ». TerriFouched: « Centurion, nous avons atteint notre destination. Cependant une sonde impériale nous attendait à la sortie d’hyperespace, avez-vous pu observer la venue d’un vaisseau dont vous ne nous auriez pas informé? » Elle répond qu’elle a pu observer les déplacements des Venzati, comme elle lui avais déjà dit. Naj’ prend aussi la parole: « Y a-t-il eu d’autres déplacements notables? » TerriFouched: « Troupier Senior Gufu, je ne vous ai pas donné l’autorisation de parler. Centurion, y a-t-il eu d’autres déplacements notables? » Elle explique que c’est seulement le déplacement des Venzati qu’elle a pu observer, mais que les dates concordent avec le dépôt de la sonde. TerriFouched demande ensuite pour l’ordre 76. Elle répond qu’elle va vérifier. Elle termine la conversation en disant « Que la Force soit avec vous ».

TerriFouched s’excuse à Naj’, lui dit poliment qu’il va apprendre l’étiquette militaire.

Pendant ce temps, Wheatley et Bail en sont à un nouvel essai pour réparer la sonde. Wheatley a enlevé l’antenne pour qu’elle ne transmette pas. Ils réussissent à l’activer temporairement.

Wheatley branche le processeur à son slicer gear. Il désactive les programmes de sécurité avec Bail. Ensuite il entre une commande dans la sonde pour lui donner l’instruction d’envoyer un signal comme de quoi rien n’arrive dans le système. Il remarque que les messages sont envoyés par la sonde vers Teth. Ils remarquent aussi que la sonde est visiblement endommagée, si quelqu’un vient la chercher les dommages seront évidents. Bail remet la coque mais garde les senseurs puis remet la sonde en liberté.

Naj’ informe TerriFouched des développements avec la sonde. L’Enseigne lui indique qu’ils vont réactiver les senseurs et s’approcher de Beress.

Le Révérent descend vers la planète. TerriFouched: « Nous en avons pour quelques heures à planifier la navigation, installez-vous confortablement. »

Bail fait les réparations sur son sac à bras avec les bras de la sonde qu’il a gardé. Il réussit à la remettre en marche, lui donne des commandes vocales simples et ça fonctionne! Il lui fait tenir un outil, ça marche!


Quelques heures plus tard le Révérent et le LEQARNA, amarrés, effectuent leur approche de la planète aux vents violents. Ils sont ballotés, percutent une paroi rocheuses devant et une autre derrière, les moteurs du LEQARNA sont endommagés.

Ils se posent à deux kilomètres d’un village sur un plateau rocheux immense; ils voient les parois rocheuses et le village, la tempête fait rage tout autour. Le plateau semble être protégé des vents par les montagnes avoisinantes.

TerriFouched: « Gufu, votre équipe est-elle prête? Nous allons faire notre travail ici pendant que vous établissez un premier contact avec les réfugiés. Que la Force soit avec vous. » Naj’: « On est prêts »

Le groupe monte dans le speeder qui leur a été remis à Jagomir, un speeder truck AA-70, adapté comme véhicule de commandement.

Ils s’approchent du village, constitué de petites constructions faites de pierre. Ils s’arrêtent et vont explorer à pied. Tous sortent sauf Holball. Il fait froid et il vente un peu.

Wheatley avec son hand scanner voit de la vie dans une maison lorsqu’ils entrent dans le village. Cependant, autour d’eux, tout est calme et personne ne circule dans les petites rues. D’une tour d’observation, placée un peu plus loin, vient un cri: QUI VA LÀ?

Naj’ enlève ses googles et son masque. « Naj’ Gufu, nous sommes des alliés »

« Nous ne connaissons pas ce nom, qui représentez-vous? »

Naj’: « Nous cherchons à nous tenir loin de l’Empire »

« RESTEZ SUR PLACE, on viendra vous rencontrer »

Wheatley scan autour…

Un Nikto et et un petit groupe arrivent (un Vodran, un Weequay, un Klatooinian et une Twi’lek). Ils sont tous montés sur d’immenses insectes ressemblant à des limaces, qui rampent sur des centaines de petites pattes.

Le Nikto prend la parole: « Vous êtes devant Vedozar Mir, membre du Sharam du monde libre. Que nous vaut votre visite sur Beress? Nous n’avons rien à piller et nous n’aimons pas les visiteurs » Il tire les reines de la créature, qui hisse en réponse, puis il crache au sol.

Naj’: « Nous ne sommes pas ici pour menacer votre mode de vie, nous cherchons à nous assurer que l’Empire ne prenne pas toute la place dans le secteur »

Mir: « Nous sommes ici pour y rester, pas pour combattre l’Empire. »

Gufu: « Nous comprenons, nous souhaitons simplement cohabiter. »

Mir: « C’est votre croiseur là-bas? Je vous crois, mais ça ne sera pas simple de convaincre tous les hommes ici de ne pas aller se servir »

Gufu: « Vous êtes combien? »

Mir: « 3000 »

Gufu: « Vous avez une belle petite communauté ici… »

Mir: « Nous sommes suffisant nombreux pour poser une menace aux étrangers… »

Gufu: « Nous ne souhaitons pas vous menacer. Est-ce possible de rencontrer ceux qui dirigent, un conseil? »

Mir: « Venez nous rejoindre ici dans deux heures. Vous ne semblez pas manquer de rien. ». Le Nikto et son groupe font demi-tour vers le centre du village.

Naj’ retourne au speeder. Wheatley examine les maisons. Il aimerait magasiner mais Naj’ le convainc de ne pas s’aventurer. Ils retournent tous au speeder.

Holdball: « Et puis? » « Ils sont armés?? » « Je vais amener une arme à longue portée ». Naj’ lui indique qu’ils ne souhaitent pas lancer d’hostilités avec les habitants de l’endroit, qu’ils sont là pour établir des relations et une base secrète.

Ils retournent tous au vaisseau.

Bail tente d’en savoir plus sur la planète, fouille dans les databases, ne trouve rien. Il prend son générateur et des rations.

TerriFouched veut savoir ce qui s’est passé, Naj’ lui fait rapport. TerriFouched félicite le groupe et à la demande de Wheatley, il précise qu’il préfère ne pas mentionner aux indigènes qu’ils sont des rebelles tout de suite. Naj’ se prépare pour la seconde rencontre, s’habille avec ses vêtements de diplomate.

Deux heures plus tard, le groupe retourne au point de rendez-vous.

Naj’ demande, à leur arrivée, à Holball de garder le speeder, ce qui ne fait pas plaisir au Lannik. Naj’ prépare un code avec lui pour si ça tourne mal.

Le groupe marche à nouveau vers le centre du village, dans les rues qui sont trop étroites pour le speeder. Quelques maisons seulement émettent une faible lumière.

Deux gardes viennent: la Twilek et le Vodran. Ils disent au groupe, avec une pointe d’humour, qu’ils ne les feront pas monter sur les limaces et ils mènent la marche vers le centre du village.

Un petit toydarian aux ailes coupées sort d’une maison et vient voir Bail, lui prend la main. Bail demande au groupe d’arrêter, tous arrêtent. Le Vodran: « Ne vous arrêtez pas »

Le toydarian amène rapidement Bail dans sa petite maison de pierre et lui montre un droïde des plus étranges, qui gît au sol avec une jambe brisée en centaines de pièces. Il s’agit d’un droïde avec un fétus dans un bocal en guise de tête. Le cerveau du fétus, disproportionné, est connecté à la machine. Un écran sur son torse semble être dysfonctionnel… Le toydarian souhaite apparemment que le groupe aide son étrange ami mais Bail et Wheatley, qui se sont approchés pour voir, voient que leur escorte semble vouloir continuer vers le centre du village. Ils ressortent et rattrapent le groupe.

Un peu plus loin, un vieux Klatooinian approche aussi le groupe. Il explique vaugement qu’il a besoin d’aide pour son « swoop », pointe sa maison… Bail lui dit qu’ils n’ont pas le temps de l’aider.

Le groupe atteint finalement le centre du village, où se trouve un grand bâtiment de pierre rudimentaire. Ils y entrent et il s’agit probablement d’une genre de salle du conseil; un grand espace vide se trouve devant une table ronde où sont assis quelques individus qui les attendent:

Un Nikto rouge (Vedozar Mir, qu’ils ont déjà rencontré)
Un Nikto gris
Un Vodran
Un Weequay
Une Twi’lek

Vedozar Mir prend la parole: « Étrangers, le Sharam du monde libre vous accorde cette audience car vous avez approché notre civilisation avec respect. Votre présence sur Beress n’est cependant pas désintéressée; faites connaître vos intentions exactes. »

Naj’: « Je suis Naj’Gufu, originaire de Ryloth. C’est mon équipage. Nous sommes ici en alliés, nous ne souhaitons pas compromettre votre style de vie. Nous souhaitons nous éloigner du regard de l’Empire. Nous pourrions nous entraider pour garder l’Empire bien éloigné. »

Les membres du conseil murmurent; ça semble bien passer.

Wheatley observe les lieux et les membres du conseil et essaie d’en savoir plus, il ne remarque rien d’anormal.

Un membre du conseil poursuit: « Travaillez-vous pour un Kajidic? »
Naj’: « Non, nous entretenons des relations de vivre et laisser-vivre. »

Les questions continuent: « Travaillez-vous avec les sermens de Venzati? »

Whealtey dit à Naj’ que les sermens sont membres de la Trinité, se rappelle que Centurion a dit qu’ils ont capturé les membres de son équipage. Naj’ répond que non: « Ils sont d’ailleurs passé ici et laissé une sonde, que nous avons intercepté pour vous protéger. »

Murmure entre les membres du conseil. Wheatley tente d’entendre, n’entend pas ce qu’ils disent mais perçoit que le weequay est plus hostile que les autres.

« Comment savez-vous que les sermens de Venzati sont passés ici? » Gufu: « Nous avons des alliés qui surveillent le secteur »

Le murmure se poursuit.

Un autre membre lance sa question: « Quelles sont les nouvelles de l’extérieur? Y’a-t-il raison de croire que les Hutts perdront le contrôle du secteur? ». Naj’: « Je ne connais pas tout, mais à ma connaissance un Kajidic se positionne pour travailler avec l’Empire. Si ils travaillent ensemble ils posséderont une bonne puissance de frappe. »

Un autre membre du conseil s’exprime: « Vous souhaitez partager le plateau de Karizian avec le village du prospecteur; pour ce faire vous devrez payer des droits. Comment comptez-vous vous acquitter de ces droits? » Naj’: « Nous pouvons offrir nos services, établir des liens, faciliter l’approvisionnement. D’ailleurs, comment fonctionnez-vous côté approvisionnement? »

Les membres du conseil répondent que si ils si obtiennent la permission de demeurer sur la plateau, ils seront informés du fonctionnement de celui-ci. Naj’ met de l’emphase sur le fait que plus ils en savent, mieux il peuvent prévenir les attaques.Il demande aussi un accès au village pour aider les gens. Le conseil accepte mais met en garde contre certain des réfugiés qui pourraient être hostiles face au groupe.

Le conseil informe le groupe qu’il devra se consulter pour décider de leur sort. Naj’ fait un autre speech pour les convaincre, les flatte dans le sens du poil, reconnaît leur résilience.

Ils sont ensuite escortés jusqu’au speeder, et retournent aux vaisseaux.

Kayle aimerait que Bail travaille sur les dommages du vaisseau, mais il préfère dormir pour pouvoir retourner en forme au village lorsque ça sera nécessaire de le faire. Il demande à R2 de faire des réparations; celui-ci s’y met. Bail répare son « Mer-Sonn intelligent toolbox », qu’il a réparé en partie avec les bras de la sonde. La nuit tombe et R2 effectue des réparations sur le transport pendant que les autres vont dormir.


Le lendemain matin, ils se rendent tôt au village. Holball attend encore dans le speeder, toujours aussi déçu.

Ils sont escortés par un Nikto et un Vodran dans le village, envoyés par le Sharam. Bail a un sac rempli avec des straps et un max de matériel pour aider.

Ils se rendent d’abord aller voir « la » toydarian, que le vodran qui les accompagne dit connaître. Ils appellent la toydarian « la mère de l’enfant », le Vodran explique que le droide a beaucoup aidé dans le passé.

Ils arrivent à destination. La toydarian sort de la maison et supplie Bail de réparer « l’enfant ». Le Vodran dit « Ne l’écoutez pas »…

Wheatley tente d’identifier l’espèce du fétus. Pendant ce temps Bail fait un diagnostic sur la mécanique du droïde. Le fétus est un Evocii. Le Vodran n’aime pas la façon dont Wheatley en parle, de façon trop rationnelle.

Bail travaille sur la jambe… Il travaille avec son « VX-A » qui lui sort ses outils. Il y travaille pendant plus d’une heure.
Pendant ce temps Wheatley travaille pendant une heure pour faire fonctionner le terminal frontal du droïde. Il parvient à le faire fonctionner, mais la communication ne sera pas facile; le texte qui apparaît sur l’écran est confus. Wheatley communique avec le droïde, lui demande si ça va, il répond en équations pour dire que sa jambe ne va pas. Le prof demande si il voit d’autres problèmes: il répond « ERREUR ».

Bail lui demande depuis combien d’années il est inconscient: il répond une équation qui donne 3. Il montre ensuite une équation qui selon Wheatley montre qu’il est rassuré d’être entouré. La toydarian capote de le voir à nouveau fonctionnel!

Le reste du groupe laisse Bail travailler. Le Vodran reste pour protéger Bail. Naj’ demande au Vodran si c’est aussi peu safe dans le village, pour mériter qu’il reste pour protéger Bail… Il répond: « Certains ont peur et la peur mène à la haine ».

Le reste du groupe se rend au centre du village et sont observés.

Ils vont à la maison du Klatooinian qui parlait de son swoop la veille. Il mange des herbes chez lui et en arrivant Wheatley demande ce que c’est, le Klato donne un peu d’info mais le garde lui dit d’arrêter: « Vous aurez vos informations plus tard »

Comme le groupe lui signifie qu’il est là pour l’aider le Klatooinian leur montre une crevasse dans un terrain vague juste à côté de chez lui. Au fond de cette crevasse se trouve un swoop, apparemment coincé et difficile à sortir de là. Naj’: « Kayle, qu’est-ce que tu en penses? » Kayle accepte de descendre pour aller chercher le swoop.

Kayle s’attache et tente de descendre, il prend 20 minutes d’essais et d’erreurs. Il remarque un bon chemin et finit par y arriver et trouve le swoop tout en bas. Il le démarre, voit qu’il est endommagé mais réussit péniblement à remonter avec le véhicule! Le bruit fait que les gens s’attroupent et viennent voir. Le Klatooinian jubile! Il accuse un autre Klatooinian proche de ne pas l’avoir aidé, qu’il faut que des étrangers arrivent pour l’aider… Une chicane commence autour de la crevasse! Le ton monte, certains deviennent hostiles et certains semblent même crier contre le groupe.

Naj’ essaie de rallier le monde en parlant maladroitement le Huttese avec l’aide de Wheatley, il calme les gens. Quelques personnes sont visiblement impressionnés par sa prestance.

Bail termine les travaux. Le droïde se lève, fait une tonne de calculs de diagnostic et se remet à marcher. La toydarian saute en tappant des mains. Le Vodran escorte Bail vers le reste du groupe et lui confie en chemin que le village a été miné et qu’ils auront besoin d’aide avec ça.

Toute le groupe se réunit devant la salle d’audience. Ils sont attendus pour une seconde audience avec le Sharam du monde libre, audience qui déterminera si ils peuvent s’établir sur le plateau de Beress…

Comments

Broc27

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.