Naj'gufu

Twi'lek commander

Description:

Character

Species Gender Skin tone Age Height Weight Build Eyes
Twi’lek Male White 31 7’2" 245lbs Fit Black
Career Specializations
Commander Tactician

Characteristics

Brawn Agility Intellect Cunning Willpower Presence
2 2 2 2 3 4

Skills

General Skills Career Rank
Astrogation (Int) 0
Athletics (Br) 0
Charm (Pr) 1
Coercion (Will) x 0
Computers (Int) 0
Cool (Pr) x 1
Coordination (Ag) 0
Deception (Cun) 0
Discipline (Will) x 2
Leadership (Pr) x 2
Mechanics (Int) 0
Medicine (Int) 0
Negotiaion (Pr) 0
Perception (Cun) x 0
Piloting – Planetary (Ag) 0
Piloting – Space (Ag) 0
Resilience (Br) 0
Skulduggery (Cun) 0
Stealth (Ag) 0
Streetwise (Cun) 0
Survival (Cun) 0
Vigilance (Will) x 1
Combat Skills Career Rank
Brawl (Br) x 2
Gunnery (Ag) 0
Melee (Br) 0
Ranged – Light (Ag) x 2
Ranged – Heavy (Ag) x 0
Knowledge Skills Career Rank
Core Worlds (Int) 0
Education (Int) 0
Lore (Int) 0
Outer Rim (Int) 0
Underworld (Int) 0
Warfare (Int) x 1
Xenology (Int) 0

Equipment

Credits: 14 (dette de 100cr envers Prof. Wheatley)

Weapon Skill Damage Crit Range Special Enc
Blaster Pistol Ranged – Light 6 3 Medium Stun 1
Gear Description Enc
Heavy Clothing +1 soak 1
Comm-link Peer-to-peer communication device 0
Winning ticket Falsified winning ticket for a contest 0

Encumbrance: 2/7

Bio:

Duties: Personnel 0
Motivation: Honor

Tottdon’gufu

Tottdon’gufu, nommé ainsi en référence au héro mythique Tottdon’eeta, est le père de Naj’gufu. Il est, encore à ce jour, l’idole incontesté de Naj’gufu. Ce grand Twi’lek blanc de 7’4" était un sergent respecté dans les Forces Judiciaires de la République sur Coruscant.

En 34 BBY, Tottdon’gufu vécu une série de revers. En deux missions consécutives, qui auraient dûes être des missions de routine, il perd 3 de ses hommes, deux dans la première mission, puis un autre dans la deuxième mission. Bien qu’aucun de ses supérieurs ne lui attribue la faute, Tottdon’gufu n’arrive pas à continuer son travail et donne sa démission.

Tottdon’gufu retourne sur Ryloth, où il retrouve son clan dans des grottes en périphérie de Lessu. Il s’y trouve un travail de garde du corps pour un riche banquier. Le travail est peu risqué et, comme il travail seul, il n’a pas d’autres hommes à sa charge, ce qu’il ne se considère plus apte à faire.

Il occupe ses temps libres à sa nouvelle passion: l’étude des guerres historiques. Il s’intérèsse d’abord aux Guerres Sith, d’où provient son prénom. Par la bande, il en apprend aussi sur les Mandalorian Wars, ce qui devient sa passion. Il en collectionne les peintures et archives écrites. Il arrive même à mettre la main sur quelques répliques de reliques.
Mandalorian Wars

Il rencontre éventuellement Enis’zeki. Ensemble, en 31 BBY, ils donnent naissance à Naj’gufu.

Enfance

Par déformation professionnelle, Tottdon’gufu élève Naj’gufu d’une façon militaire. L’honneur, le respect, la discipline et la ponctualité sont inculquées comme des valeures primordiales. Naj’ se fait aussi initier très tôt à l’auto-défense.

Puisqu’il a grandit dans une demeurre où le culte des Mandalorian Wars était omniprésent, avec des peintures qui tapissent les murs de leur grotte, et les reliques qui sont présentées comme de véritables trésors, Naj’ a hérité de la passion de son père. Il garde un souvenir particulièrement marquant des jours de tempête de chaleur où ils se retrouvaient tous terrés chez l’oncle à Naj’, loin de la surface, et que Tottdon’ racontait des récits de guerre du matin jusqu’au soir, n’oubliant aucun détail et rendant chaque scène aussi vivante que s’il y avait été lui même.

Guerre des Clones

En 22 BBY, la Guerre des Clones sévit. Elle affecte directement Ryloth alors que Wat Tambor, à la tête d’une armée Séparatiste, prend le contrôle de la planète.

Suite à cette invasion, Tottdon’gufu est contacté par une faction rebelle Twi’lek. Cette faction invite Tottdon’gufu à la joindre et à faire profiter le peuple Twi’lek de son expérience militaire et de ses talents de combatant.
Twi'lek freedom fighters

Avec cette faction, et aux côtés d’une armée menée par Mace Windu, Tottdon’gufu contribua à la reprise de Lessu lors de la bataille de Ryloth. Il le fit cependant au coût de sa vie, rendant Naj’gufu orphelin de père à l’âge de 9 ans.
Battle of Ryloth

Retour à la vie normale

En absence de son père, Naj’ se fait fort pour lui faire honneur. Il s’éforce de rependre une vie normale.

Généralement bien plus grand que ses comparses, et doté d’un charisme naturel, Naj’ est souvent le noeud autour duquel les jeunes de son âge s’assemblent dans la cité. N’étant pas indifférent à cette position, Naj’ se permet d’organiser les jeux et les activités. Un jeu récurrent, biaisé par ses intérêts, est le classique Mandalorian contre Jedi. Ce jeu est pour Naj’ la première expérience réelle à diriger d’autres hommes, une pratique dans laquelle il évolue rapidement en apprenant de ses erreurs et en s’inspirant des histoires des guerres qu’il connait. Il prend plaisir à bien comprendre les forces et faiblesses des ses comparses et à utiliser le mieux possible chaque élément de son équipe.

C’est dans le cadre de ces jeux que Naj’ fait la connaissance de Kortell May, une Twi’lek qui préfère de loin les jeux de guerre aux activités plus féminines. Naj’gufu partage avec elle une amitié fraternelle profonde, ainsi qu’une rivalité toute aussi fraternelle.

Adolescence

  • Commence a comprendre comment marche le pouvoir sur Ryloth.
  • Puisqu’il est de mid-cast, il ne souffre pas du système de caste et n’en profite pas non plus, mais le trouve très injuste et très sub-optimal.
  • Avec quelques comparses, il orchestre une série de coups symboliques pour dénoncer les injustices du système de caste.
  • En représaille, les jeunes de la cité se voient imposer un couvre-feu.
  • Naj’ et ses comparses défient le couvre-feu. Afin d’éviter l’escalade de la situation, et pour éviter d’y mettre des ressources qu’ils n’ont pas, le gouvernement local décide .ventuellement de lever le couvre-feu.
  • La mère de Naj’ le sermone sur l’importance de l’honneur et du respect, deux valeurs qu’il enfreint maintenant sur une base régulière.
  • Naj’ arrête ses actes, mais considère que la preuve est faite: le système de caste ne place pas les bons éléments aux bons endroits. S’il avait été à la tête des patrouilles locales, il aurait rapidement su comment s’assurer que le couvre-feu était respecté.

Vie adulte

  • Naj’ perd son esprit rebelle mais conserve toujours son dégout profond pour le système de caste.
  • Il s’exile sur Bothawui (où l’Empire n’est pas trop présent) pour quitter ce système hiérarchique.
  • S’est trouvé un emploi dans une firme de sécurité à titre d’instructeur d’auto-défense pour les nouvelles recrues.
  • Étant entouré d’individus de provenances et de cultures différentes, Naj s’ouvre sur le monde. Il réalise que le système de caste de Ryloth n’est qu’un petit problème local par rapport aux pratiques de l’Empire, qui s’étendent d’un bout à l’autre de la galaxie.
  • Voit l’Alliance Rebelle comme l’utilme façon pour un peuple de s’accomplir
  • Considère que l’Alliance Rebelle a besoin de lui pour arriver à ses fins (?)
  • Paternel et protecteur, mais souvent aussi exigent envers les autres. Veut permettre à chacun de s’accomplir, de se développer à son plein potentiel.
  • Très (trop) forte estime de lui même.

Naj'gufu

Star Wars - Age of Rebellion squirion27